Le brochet a la Tirette

Une technique méconnue mais pourtant très productive pour pêcher le brochet sur des petits postes à fond propre.

carnassier : brochet A mi chemin entre les pêches statiques au vif et les pêches sportives, la tirette permet de prospecter méticuleusement plusieurs postessuccessifs. La technique consiste à proposer au brochet sur chaque poste et pendant quelques dizaines de minutes, un appât qui lui est connu et facile à attraper. Lorsque le brochet est peu mordeur, il est très réticent à poursuivre une hypothétique proie tandis qu’un poisson mort planant au dessus du fond lui paraît une occasion à ne pas manquer de se nourrir sans efforts.
Même si la tirette peut se pratiquer partout, du bord et en barque, c’est surtout dans les eaux closes et dans les rivières à courant lent qu’elle donne les meilleurs résultats.


Action de pêche

Tout l’art et la manière réside dans l’amplitude des tirées, leur fréquence ainsi que dans le nombre et le temps de chaque arrêt. Une fois le lest sur le fond et après deux à trois minutes d’attente, réalisez la première tirée afin de déplacer l’appât de 1 à 2 m. Par la suite, chaque tirée est entrecoupée d’arrêt d’une durée de 2 à 3 minutes. La bannière reste tendue tant pendant les tirées que lors de l’interruption de celles-ci. Cela est primordial pour pouvoir répondre, par un ferrage efficace, à une attaque qui ne se produit pas forcément au moment où on l’attend !
Le fait de saisir le fil sortant du moulinetentre pouce et index de la main gauche, rend possible un contrôle précis de la ligne. Dès le constat de la touche, réagissez le plus rapidement possible par un ferrage ample !



Le montage au poisson mort

Pourquoi pêcher avec un poisson mort plutôt qu’avec un vif ? La pêche au vif oblige d’escher l’appât par le nezce qui implique un ferrage décalé, cause de mortalité de jeunes brochets, tandis que le montage au poisson mort rend possible un ferrage à la touche. Dans ce cas-là, quelle que soit sa taille, le brochet est piqué le plus souvent sur le bord des mâchoires.
Lochez le poisson mort sur un avançon en corde à piano se terminant par un hameçon triple n° 2. Un matériau flottant de type polystyrène, mousse... introduit dans le corps, permet lors des phases d’arrêt au poisson mort de décoller du fondet de se mettre ainsi beaucoup plus en évidence. Grâce au bas de ligne d’acier plutôt long, 40 cm environ, il évolue assez librement.
C’est sur les plages, fond de sable ou de petits graviers que l’emploi d’un plomb sabot fait la différence. Plutôt que de décoller la plombée lors des tirées, il s’agit là de la faire glisser sur le fond afin qu’elle soulève un nuage de particules laissant croire au brochet qu’une proie est en train de se nourrir.



Le matériel

La canne la mieux adaptée pour pêcher à la tirette est télescopique ou à emboîtement, à anneaux, d’une longueur de 2,70 m à 3,50 m et d’une action de pointe douce. Dans cette technique, la canne est constamment tenue en mains, il vous faut donc la préférer légère et équipée d’une poignée confortable.
Le moulinet à tambour fixe, de type léger à mi-moyen, est doté d’un frein progressif et fiable. La vitesse de récupération requise est lente. Choisissez un fil fluo, d’un diamètre de 30/100.



Source: Carnassiers.Biz

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site