Le Brochet au Mort-Manié

Brochet au
mort manié
   

brochet

 

De toutes les techniques possibles pour le brochet, c'est une des plus polyvalentes, je dirais même l'une des plus "évidentes".

Elle permet de pêcher dans une grande variété de conditions, avec une efficacité rarement prise en défaut.
Il suffit en effet de jouer sur la plombée pour passer de la pêche profonde ou en courant rapide à une prospection planante quelques dizaines de centimètres sous la surface. Le rythme de prospection peut aussi être adapté, et varier de "minutieux et insistant" à "rapide et intensif".

Le mort manié est efficace et économique...

Les refus sont rares puisque l'on propose une proie naturelle, et le jour où un brochet en chasse refusera d'attaquer un vrai poisson bien présenté, il y aura du souci à se faire :-) Les reflets émis par un poisson mort savamment animé "parlent" au brochet en chasse, il n'y a aucun doute sur ce point.
Autre avantage : c'est une technique relativement économique, à condition de "faire" soi-même ses vifs et ses montures.

brochet pris au mort manié

Pour autant, peut-on dire que le mort manié est une technique nécessaire et suffisante pour le brochet, autrement dit que l'on peut très bien se contenter de ne le pêcher qu'à ça ?
Non, car il existe un certain nombre de circonstances dans lesquelles cette méthode est prise en défaut. J'en vois au moins deux évidentes : quand les brochets ne sont quasiment prenables qu'au vif, et quand ils se tiennent dans de vastes secteurs très encombrés (notamment herbeux) où une monture à poisson mort ne peut pêcher efficacement.

... mais pas infaillible.

Bon, mais peut-on dire que, en dehors de ces deux cas particuliers, le mort manié est globalement plus efficace que les autres techniques ?
Non plus. Il y a eu en 99-2000 un Challenge Carnassiers : la plupart des épreuves se sont gagnées avec des brochets, la plupart étaient ouvertes au mort manié et aux leurres, les pêcheurs au mort manié étaient très majoritaires en nombre, et pourtant la moitié des rencontres (y compris la finale) ont été gagnées aux leurres. Il est difficile d'en tirer des conclusions indiscutables, car trop de paramètres entrent en compte dans une compétition, mais on peut au minimum affirmer qu'entre un très bon pêcheur au manié et un très bon pêcheur aux leurres, le premier n'a pas forcément l'avantage.
C'est qu'en effet, si le mort manié provoque très peu de refus, il ne faut pas en conclure qu'il provoque plus d'attaques, ce sont deux choses différentes. Notamment le brochet n'attaque pas toujours par faim, il a aussi des réactions réflexes purement agressives, qui peuvent être plus facilement provoquées par un leurre.


Source: Carnassiers.com

4 votes. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×