Bien Débuter la Carpe

Bonjour à tous,

Ça faisait un petit moment que ça me trottait dans la tête de faire un
article sur la pêche de la carpe, du moins, de faire une petite synthèse de
ce que j’ai appris en presque 10 ans sur cette pêche passionnante.
Enormément de lectures (revues halieutiques, méthodes…) et quelques
conseils avisés m’ont permis de prendre de la carpe (puisque c’est le but !).

Je vais essayer de vous donner quelques conseils qui vous éviteront des
déconvenues au bord de l’eau si vous débutez, et tenter de tracer les
grandes lignes pour pêcher la carpe le + efficacement et simplement possible.

C’est bien entendu sans prétention que je me suis lancé dans la rédaction de
cet article, étant conscient que j’ai encore énormément à apprendre…mais je pense
que sur certains points, je peux conseiller des pêcheurs qui débuteraient.

Aujourd’hui, on entend un peu de tout et de rien sur la carpe…on nous ferait
bientôt croire qu’il faut avoir un bateau amorceur, un ou deux canons à bouillette,
et pêcher au minimum 48h pour prendre du poisson…
Je pense qu’il y a plus simple Wink ;
Je suis habitué à pêcher sur de courtes sessions (< 6h) et honnêtement, ça suffit
pour prendre du poisson.
Mon article s’adresse surtout à ceux pêchant en rivière (petit à moyen gabarit) ou/et
en étang.
Pour ce qui est des grandes rivières, fleuves et lacs, je ne garantis pas que mes conseils
"marchent", car ce sont des milieux plus difficiles à pêcher en moyenne.

Je vais découper ce premier article en 3 parties :

I) Le choix du poste ;

II) Le choix des appâts ;

III) Le choix du montage.


Alors pourquoi dans cet ordre ?

Pourquoi le choix du poste prime sur l’appât ?

Le choix du poste est primordial : même avec l’ultime bouillette, s’il n’y a pas de
carpes là où vous pêchez, ou plus précisément, où vous lancez vos lignes, vos
chances de réussite sont fortement diminuées.

Pourquoi l’appât est-il plus important que le montage ?

Si vous avez un appât efficace, mais un montage un peu juste, vous avez quand même
davantage de chance de piquer une carpe ; le contraire est moins évident.

Ca peut paraître bête dit comme ça, mais c’est logique en fait.
Si l’on combine ces 3 éléments de façon « positive », la carpe sera au rendez-vous Wink

Bon, trêve de blabla, commençons :

I) le choix du poste.

Vous arrivez devant un étang ou une petite rivière fort sympathique…première chose
à faire : se renseigner sur la population de carpes. Ca se fera souvent auprès des locaux
dans un premier temps, si vous rencontrez des pêcheurs bien entendu. Souvent, c’est très utile.
S’il n’y a personne pour vous éclairer sur la question, va falloir envisager une petite promenade Wink
L’observation est souvent mise de côté par la plupart des pêcheurs…on arrive sur les lieux,
on est pressé de mettre les lignes à l’eau…pour quel résultat ?

Je me souviens avoir pêché un petit étang il y a quelques années. La plupart des pêcheurs
envoyaient leurs lignes au bord des pointes d’îlots, sur la berge opposée de l’étang…
En observant, j’avais remarqué que les carpes se nourrissaient principalement sur les
bordures effectivement (on pouvait le remarquer à cause des bulles remontant à la surface
et de la vase remuée qui formait de petites tâches en surface).
En posant (j’ai bien dit en posant) mes lignes à 3m de bord au grand maximum (discrétion
de mise), mes prises ont été nettement plus nombreuses (sans vouloir me vanter !).

On a trop tendance à pêcher « au pif », personnellement, j’ai arrêté, et ça marche bien mieux Mr. Green

En faisant une petite session avec un oncle carpiste (bon carpiste pourtant), j’étais étonné de
le voir lancer ses lignes sans avoir sondé, pris le temps d’observer…alors que c’était la
première fois qu’il pêchait dans cet étang. J’ai piqué de la carpe, et lui non ^^ (il y a également une part
de chance dans la pêche... Mr. Green )

Je vais faire ici une liste, non exhaustive, des repères pouvant vous permettre d’envisager
la présence de carpes :

-la présence de nénuphars ;
-des arbres surplombant le poste ;
-un arbre immergé ;
-un affluent ;
-un bras mort ;
-les joncs etc.


Bref, tous ces repères sont susceptibles d’être « visités » par les carpes. Ce sont des endroits
qu’il vous faudra visiter également : observation, sondage (pour déterminer la profondeur,
la nature du fond). Le sondage se fait à l’aide d’une lancer mi-lourd, ou lourd, d’un gros
plomb (80-100grs, peu importe) et d’un flotteur assez gros pour être vu (un flotteur
pour la pêche au vif, de 20grs par exemple).

En sondant, on peut déceler des cassures, des hauts-fonds etc.

Un dernier point à propos du choix du poste : les sauts de carpes !
C’est peut-être l’indicateur le plus efficace, enfin je trouve. Car à (presque) chaque fois
que j’ai lancé mes lignes où des carpes sautaient, mes détecteurs ont chanté ^^
Quand une carpe saute, c’est en principe parce qu’elle se nourrit. S’il vous arrive
un jour de pêcher sur un spot où les carpes sautent et ne touchent pas à vos appâts,
c’est peut-être parce que vos appâts ne sont pas adaptés, ou qu’elles consomment
La nourriture naturelle…

En parlant d’appâts…

II) Le choix des appâts.

La carpe est un poisson omnivore, c’est-à-dire qu’elle mange de tout : poissons, herbes,
vers de vase etc. Elle ingère même une certaine quantité de vase quand elle cherche
sa nourriture dans un endroit vaseux... smileys46

Il faut donc effectuer un choix ! C’est parti pour une petite liste, non exhaustive également,
Des appâts à utiliser pour flatter le palais de Dame carpe :

1) Les graines :

Il y en a tellement…je vais parler de celles que j’ai personnellement utilisé.

-le maïs, sous toutes ses formes : géant, doux, dur…c’est la graine à utiliser en priorité
dans les eaux où les poissons n’ont pas été, ou très peu, pêchés.
Ceci dit, même dans des eaux où une forte pression de pêche sévit, le maïs donne encore.
A titre d’exemple, le record britannique actuel (à moins qu’il ait changé depuis):
un grain de maïs a suffit pour prendre une carpe d’environ 28 kg…qui dit mieux ?
[N.B : l'amorçage était constitué de quelques sacs solubles remplis de pain...c'est TOUT]

La préparation du maïs est très simple en plus :
Pour le maïs dur : 48h de trempage (eau salée et sucré) + 1h de cuisson environ.
Pendant la cuisson, on peut ajouter n’importe quel type d’arôme…j’aime bien utiliser
des jus de grenadine qu’on trouve au supermarché pour pas cher (fraise, cassis, peu
importe, tant que c’est sucré).

Pour le maïs géant : 72h de trempage, et un temps de cuisson un peu plus long que pour
le maïs dur.

Le maïs doux ne nécessite aucune préparation, il est déjà prêt ^^

Les amorçages massifs sont permis avec le maïs (sauf avec le maïs géant).

-La noix tigrée : une graine magique, c’est sûr…aimant à grosses carpes en plus !
Préparation très simple : trempage de 48h, un quart d’heure de cuisson, et c’est prêt !
Ajouter du sucre, et le pied, c’est de laisser fermenter une semaine. Ca pue au bout d’une
semaine, mais ça prend de la carpe…

A intégrer en petite quantité dans votre amorçage (500grs de noix tigrées constituent
un gros amorçage déjà…souvent une bonne poignée suffira)

-Le lupin : très efficace également, à utiliser modérément. Son principal défaut est
de pourrir assez vite. Fiez-vous à votre nez pour cette graine : si ça sent pas bon,
c’est à jeter…
Trempage : 48h (prévoyez large en eau, car le lupin gonfle énormément).
Cuisson : 15 à 20 minutes suffisent.
Salez et sucrez ^^ (mais ne mangez pas !)

-Le pois chiche : c’est pas mal, je ne l’utilise pas assez…et pourtant, j’en ai pris avec.
Je l’achète déjà préparé.

-Le chènevis : graine à utiliser surtout en amorçage (il existe du chènevis géant, mais je
n’ai jamais testé). Vous pouvez forcer sur les quantités à intégrer dans votre amorçage ^^
La préparation est similaire à celle du lupin.

-Le blé : une très bonne graine pour la pêche au coup, mais également pour la carpe.
A utiliser uniquement en amorçage.
Trempage de 48h, cuisson de 1h30, à feu doux.

Il existe d’autres graines, mais ce sont les seules que j’ai utilisé pour le moment…et c’est déjà
Pas mal !
Je les achète en coopératives agricoles (maïs et blé à prix réduit, très réduit) et le reste en
magasin (de pêche évidemment ^^).

2) Les bouillettes :

Je ne suis pas fan des bouillettes, et pourtant, c’est un appât très (trop ?) utilisé. Je trouve que
ca trop cher en moyenne (pour avoir des appâts d’une réelle efficacité), 1kg de graines
coûte bien moins cher qu’un kilo de bouillettes.

N’ayant pas une connaissance suffisante de ces appâts, je ne m’étendrais pas sur le sujet.
J’ai déjà fait mes propres bouillettes…ça donnait, mais, j’ai quand même l’impression que
ça ne remplace pas les graines. Bref, je préfère rester « bio » ^^

3) Les autres appâts :

-Le pain : je l’utilise surtout pour pêcher en surface. Et ça marche…terriblement même ^^

-Le vers de terre : je l’utilise rarement, mais j’ai pris quelques carpes avec, en pêchant
à rôder.


En conclusion :
Le choix des appâts est large…mais au final, on revient souvent vers des appâts traditionnels,
comme le maïs…je vous invite à essayer la noix tigrée surtout, si ce n’est déjà fait, et le pain
pour les pêches en surface Wink

III) Le choix du montage :

Je vais vous donner LE montage que j’utilise dans toutes mes pêches à fond…pas besoin
de schéma, c’est on ne peut plus simple Smile ;
-1 mètre environ de lead-core pour commencer…
C’est bien beau ça…mais qu’est-ce que le lead-core ?

C’est l’arme absolue ! Une tresse à âme de plomb…suffisamment rigide pour éviter les
emmêlements, suffisamment souple pour que la carpe ne décèle pas sa présence, et
surtout…plombée ! Ca évite que la carpe se prenne dans un fil, entraînant la fuite de
celle-ci, dans bon nombre de cas…
Le nœud de jonction entre le lead-core et le corps de ligne est expliqué sur un petit schéma accompagnant le produit.

-un clip plomb : mieux que les anciennes agrafes, cet élément va permettre de libérer le
plomb, si par le plus grand des malheurs, votre carpe cassait la ligne.

-Un plomb ensuite, de votre choix. En rivière, j’utilise des plombs « rivière » et en étang,
des plombs en forme de bombe…pourquoi mettre 36 sortes de plomb dans votre caisse ?
Ces deux sont les plus pratiques je trouve.

-un émerillon baril, spécial carpe, j’insiste Wink ;
il va faire la jonction entre votre lead-core (rattaché au corps de ligne ^^) et votre bas
de ligne.
Il existe des émerillons à agrafe spécial carpe, mais…0 niveau solidité.

-le bas de ligne : en tresse ou en fluorocarbone…il fera environ 25cm…à raccourcir
légèrement en étang, à rallonger en rivière à fort courant (jusqu’à 50cm, pas plus)

-l’hameçon : l’élément le plus important. Fort de fer surtout, et pas trop gros. Un n°2
représente le max…on doit en principe adapter la taille de l’hameçon par rapport à la taille
de l’appât, mais de mettre des 1/0 me ferait vraiment *****
Je mets souvent des n°4, ça suffit amplement. Ecrasez l’ardillon, les carpes vous remercieront.
Les hameçons à micro ardillons (distribués par VMC), quoiqu’un peu fin de fer je trouve, sont une très bonne alternative aux hameçons sans ardillon.
Je n’ai jamais utilisé ces derniers encore.

Je tâcherais de mettre une photo du montage, pour que tout le monde visualise (si le besoin
se fait sentir).

J’aborderais dans un prochain article le travail du poisson, et les conditions d’une remise
à l’eau laissant toutes les chances de survie du côté du poisson.

A propos du gros matériel (canne et moulinet), sachez que cela se fait en fonction de votre
budget. J’ai déjà pris des carpes avec des lancers tout pourri (le travail était plus difficile
et périlleux, mais bon !)

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, j’étofferais certainement cet article en fonction
de vos remarques.

38 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (6)

1. mathias 12/10/2013

Exelent article très instructif pour moi merci beaucoup si tu as d'autres astuces hésite pas :)

2. Romain 14/02/2014

j ai bien aimer mais j aurais voulus que tu parle plus du choix des bouliettes et de comment amorcer

3. Jérôme 24/07/2014

Je trouve cet article super ! Je l'ai lu pour m'instruire sur la pêche à la carpe car je vais bientôt m'y initier. Pour l'instant je suis aux leurres donc ça va me faire un sacré changement ! Merci beaucoup et bonne continuation ;)

4. Matthieu 06/08/2014

super article pour moi qui vais me lancer dans la carpe!!!!!! 5/5 !!!!!

5. Lemyre Q 17/09/2014

Merci beaucoup pour cet article très instructif ^^ Je vais bientot m'y mettre avec un copain :) Autre astuce ou conseil je suis preneur :)

6. prout 14/07/2016

Super article peut etre une photo du montage aurais eteait interessante

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site