Le gardon au feeder

Pour tous ceux qui cherchent les gros gardons, le quiver tip est le plus sûr moyen de réaliser régulièrement de belles pêches !

pêche au coup : Le gardon au quiverVous aurez dans les semaines à venir un bon coup à jouer car en Juin les gardons atteignent le sommet de leur activité. C’est également une excellente occasion de sélectionner les plus gros poissons pouvant atteindre les 500 g et plus. C’est surtout en rivière, sur des zones où ils n’ont pas besoin de trop lutter contre les éléments, qu’ils se regroupent volontiers.
Mais ces beaux poissons sont capricieux et difficiles à tromper. Le plus délicat pour le pêcheur est d’entrer en contact avec la tribu. De plus, chez eux, c’est tout l’un ou tout l’autre : soit ils aiment ce que vous leur proposez, amorce, esche... et ils colonisent vite votre coup, soit ils n’aiment pas et là, l’attente risque d’être longue ! C’est peu dire que dans cette pêche tous les détails doivent faire l’objet d’une attention particulière...



La bonne amorce

Une amorce classique du commerce prévue pour le gros gardon et pour la rivière, est tout à fait satisfaisante. Si vous préférez la réaliser vous même, il vous faut tenir compte de quelques règles pour sélectionner les gros. L’amorce est composée de particules de granulométrie importante. Elle est suffisamment collante pour éviter de se désagréger trop vite. Elle est de couleur sombre et contient des produits gras et parfumés comme le biscuit. Elle est enrichie d’une petite quantité d’esches pures, asticots, gozzers, casters...
Si le poste est très profond, rajoutez 30 à 40% de terre, de type terre de rivière peu nuageante. Si le courant est très fort, il faut incorporer en plus de 15 à 20% de PV 1.
Quant aux esches, l’asticot et le gozzer surtout de couleur bronze, donnent d’excellents résultats. Mais ce sont les esches végétales, le blé et le mais doux, qui auront la vedette en période estivale.



Stratégie d’amorçage

Comme dans toutes les pêches au coup, pour atteindre le sommet de son art, le pêcheur doit avant tout bien utiliser son amorce. La zone idéale d’amorçage se situe entre 5 et 20 m du bord, sur une surface assez grande, de 4 à 6 m². Il s’agit en gros d’un rectangle de 1,5 m à 2 m de large et de 2 à 3 m de long. Son plus grand côté est parallèle à la berge. Ce secteur assez vaste compense le manque de précision et les erreurs dues aux lancers. De plus, les gros poissons aiment bien avoir leur aise et ne pas se retrouver trop serrés... Et qui se plaindra s’ils restent plus longtemps sur le coup parce que l’amorce est étalée sur un grand périmètre !
En début de partie de pêche, lancez une douzaine de boules, 4 très dures, 4 un peu moins et les 4 dernières encore moins serrées. Après les premières prises, rappelez par vagues : 4 à 5 boules toutes les 10 à 15 minutes. Ou encore mieux, si les conditions le permettent (pas trop profond, peu de courant…), maintenez les gardons sur le coup uniquement avec des asticots ou des casters purs, lancés à la main ou à la fronde.



Action !

Dès que le montage touche la surface de l’eau, fermez le pick-up et posez rapidement la canne sur son support. Il est impératif d’assurer une juste tension de la bannière ainsi que de régler le frein très doux pour éviter la casse et éliminer le risque qu’un poisson n’entraîne la canne à l’eau.
Si au bout de quelques minutes aucune touche n’est intervenue, relancez ! Seul un emmêlement ou une imprécision du lancer peuvent justifier l’absence de touches ! Effectuez chaque minute un aguichage qui consiste à réaliser un demi tour de manivelle, très lentement, afin de déplacer le plomb de quelques centimètres.
En règle générale la touche se matérialise de deux façons. Il s’agit fréquemment d’une détente de la bannière, le scion se redresse et il convient de ferrer ! Mais parfois la touche est indiquée par de petites vibrations, tirées, secousses, puis finalement une tension durable, dans ce cas c’est uniquement à ce moment-là qu’il faut ferrer ! Le ferrage est un geste ample, pendant lequel il est souhaitable d’entendre chanter le frein, signe qu’il est bien réglé et surtout que le gardon est au bout !

Source: peche-au-coup.biz

10 votes. Moyenne 3.10 sur 5.

Commentaires (7)

1. MCDOWELLKaren24 03/01/2012

Houses are not very cheap and not everyone is able to buy it. But, <a href="http://goodfinance-blog.com/topics/mortgage-loans">mortgage loans</a> are created to aid people in such situations.

2. mortgage loans 03/01/2012

Houses are not very cheap and not everyone is able to buy it. But, mortgage loans are created to aid people in such situations.

3. home loans 03/01/2012

Houses are not very cheap and not everyone is able to buy it. But, mortgage loans are created to aid people in such situations.

4. mortgage loans 03/01/2012

Houses are not very cheap and not everyone is able to buy it. But, mortgage loans are created to aid people in such situations.

5. mortgage loans 03/01/2012

Houses are not very cheap and not everyone is able to buy it. But, mortgage loans are created to aid people in such situations.

6. business loans 03/01/2012

Houses are not very cheap and not everyone is able to buy it. But, mortgage loans are created to aid people in such situations.

7. Abraham (site web) 06/07/2012

je trouve que le gardon on peut le pêcher au coup puis après le mettre au vif pour la perche,black bass;....

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×