Le Sandre

Le sandre

Le sandre est lui aussi un poisson importé dans nos eaux. Son introduction date du début du 20ème siecle, période à laquelle certains ont jugé bon de ramener ce poisson d'Europe centale. Aujourd'hui, il peuple la quasi-totalité des eaux du territoire. Ce poisson est très prisé aujourd'hui surtout par les pecheurs au posé, les pêcheurs au poisson mort manié et les pêcheurs aux leurres souples.

  • nom scientifique: stizostedion lucioperca.
  • famille: percidés, comme la perche.
  • physique: le sandre possède un beau physique dont la robe est composée de nombreuses écailles argentées. Son ventre est de couleur blanche alors que son dos est souvent de couleurs très foncées pouvant avoir quelques reflets verdâtres ou bruns. Ce dos comporte deux grandes nageoires, la première aux rayons épineux et la seconde classique. Les nageoires caudale et pectorale du sandre sont aussi de grande taille, ce qui lui procure une grande puissance et une bonne manœuvrabilité.
    Un des points les plus propres à ce poisson sont ces dents : le sandre possède 4 canines conséquentes. Heureusement pour nous pêcheurs, ces dents ne donnent pas lieu à la casse du fil comme le font les dents du brochet.
  • habitat: le sandre s'est acclimaté dans la plupart de nos eaux françaises tant que l'altitude n'est pas trop élevée ou que l'eau n'est pas trop salée. Il apprécie autant les petits étangs, que les grands lacs de barrage ou que les canaux et rivières. Le sandre aime les trous de grande profondeur mais il ne faut pas le chercher toujours en ces lieux. Il s'approche souvent du bord ou la profondeur est moins importante pour frayer et chasser.
  • comportement: les sandres sont souvent regroupés en bancs de plusieurs individus. Le nombre de ceux-ci diminue au fur et à mesure que l'age des poissons augmentent. Les poissons montrent énormément d'intêret envers les autres individus du groupe. Lorsque l'un d'eux est capturé, il est remarqué de suite. Lors d'une capture, il ne faut pas hésiter donc à vite prospecter la zone ou le poisson a été pêché et il n'est pas rare de sortir plusieurs spécimens de la même taille d'un même trou.
    Concernant la chasse, il faut savoir que les sandres tuent souvent des poissons sans les consommer tous de suite. C'est pour cette raison que ce poisson "titillent" souvent et qu'il est dur d'avoir des touches franches. Les vieux sandres peuvent alors arriver après la chasse et dévorer les poissons titubants au fond de l'eau que leur congénaires plus jeunes auront attaqué.

Etranger:
Le doré ou walleye, poisson vivant essentiellement dans les eaux du Canada, est un cousin du sandre. Son physique est très proche excepté sa couleur qui, au lieu d'être argentée, est dorée ce qui lui a vallu son appelation. Il existe plusieurs espèces de dorés : le doré jaune et le doré noir.

Pêche du sandre

Le sandre apprécie beaucoup les leurres souples vibratoires et les crankbaits. Il faut alors les manier plutôt près du fond avec, par exemple pour les leurres souples, une tête plombée ou une monture maniée. La pêche au poisson mort manié, d'ailleurs, est aussi rentable dans les pêches au lancer pour le sandre. Les sandres très actifs peuvent aussi mordre à la cuiller tournante.


Source : Achigan.net

6 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×