La peche de la truite dans les courants

En Juin, les éclosions se multiplient et la truite passe le plus clair de son temps dans les courants à gober des insectes !

truite arc-en-cielPour la truite, le mois de Juin est indiscutablement une des périodes les plus favorables de l’année. Après les pluies printanières et la fonte des neiges, le niveau et la température de l’eau se sont finalement stabilisés et surtout c’est un des rares moments pour elle où la nourriture abonde. Car la majorité des insectes qui selon les espèces ont passé de quelques mois à quelques années au fond des rivières, remontent en grand nombre à la surface pour éclore. La truite profite de cette manne providentielle et s’en nourrit à tous les stades de leur évolution, nymphale, émergeant, insecte adulte et mort.



Les bons postes

Cette abondance inhabituelle de nourriture dans son élément, fait perdre à la truite un peu de sa légendaire méfiance. Elle quitte de plus en plus ses postes d’affût et s’aventure volontiers dans les courants. Il n’est pas rare de la voir en pleine activité même au milieu de la journée. Elle s’installe dans les rétrécissements, les fins de radiers, les remous et partout où les courants regroupent la plus grande densité de nourriture.

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×