Vairon sur monture

Ce type de monture donne au vairon une nage naturelle. Discrète, elle se montre particulièrement efficace par eaux basses, lorsqu’il faut ratisser la rivière sur de larges étendues.

vairon sur monture nageuse

Les montures nageuses se présentent sous la forme d’un clou, tige creuse munie d’aspérités, qu’il faut pénétrer par la bouche du vairon et qui constitue le lest. Elles sont précédées d’un disque ou d’une bavette en plastique, avec ou sans pointes pour bloquer le poisson.

Passez le fil issu du moulinet dans l’axe de la monture. A l’aide d’une aiguille à locher, introduisez le fil par la bouche du poissonnet et ressortez-le par l’orifice anale. Montez à l’extrémité du fil un hameçon triple n° 6,8 ou 10 en fonction de la taille du vairon, puis positionnez-le correctement en tirant sur le fil. Une fois la monture installée à l’intérieur du corps, bloquez le vairon à l’aide de petits crochets.

Pour éviter les problèmes de courbure du vairon, choisissez toujours une monture de taille parfaitement adaptéeà celle du poissonnet et bloquez-la à l’aide d’une brindille ou une allumette qu’il convient d’entrer en force dans l’orifice où passe le nylon au centre du disque.

Avec ce type de monture, la pêche s’effectue en remontant la rivière. Lancez trois quarts amont en direction de la berge d’en face et canne basse, faites dériver le vairon au ras du fond. La récupération est minimum, à peine plus rapide que le courant afin de donner l’impression d’un poisson en difficulté, emporté naturellement par les flots.

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×